Montréal        
514-831-8775         
Cantons de l'Est         
819-574-9900         
Partout au Québec
1-877-533-4667

L'installation d'un ventilateur récupérateur de chaleur vous offrira assurément la qualité d'air et le confort souhaités. Considérez au minimum l'achat d'un ventilateur comportant un récupérateur de chaleur à plaques. Cet appareil dirige directement vers l'extérieur une partie de l'air vicié qu'il aspire et en fait séjourner une certaine quantité dans le caisson à plaques. L'air frais se réchauffe au contact des plaques de plastique ou d'aluminium avant d'être distribué dans la maison.

Ce type d'appareil est, de plus, muni d'un filtre qui contribue à éliminer les poussières fines, le pollen et la fumée. En étant plus puissant qu'un échangeur-mélangeur, il peut atteindre chacune des pièces et ainsi assurer une qualité d'air uniforme dans toute la maison. La question du contrôle de l'appareil apparaît moins critique dans le cas d'un VRC que dans celui d'un échangeur d'air. Il n'en demeure pas moins que vous devrez adapter son fonctionnement à vos habitudes de vie.

Les appareils plus sophistiqués

Parmi les appareils qui profitent d'une qualité de conception supérieure, on trouve le ventilateur récupérateur de chaleur à roue thermique. Cette roue absorbe la chaleur et l'humidité de l'air aspiré de la maison et les transmet à l'air frais introduit à l'autre extrémité de la roue. La récupération de l'humidité se fait selon un processus élaboré. L'appareil détecte le taux d'humidité relative de l'air extérieur et actionne au besoin une trappe d'évitement qui annule la récupération de l'humidité provenant de l'intérieur de la maison.

Une technologie en constante évolution

Dans les maisons récentes mais construites avant que la ventilation centrale ne devienne une norme depuis 2002, l'air évacué par la hotte de cuisinière, le ventilateur de salle de bains et la sécheuse ne parvient pas à s'infiltrer en quantité suffisante pour compenser l'air évacué. Cela crée un phénomène de pression négative qui peut provoquer des refoulements de cheminée lorsqu'un ventilateur fonctionne et que le poêle est allumé.

Il existe enfin le VRC à serpentins et compresseur, qui fonctionne comme une thermopompe. Ce ventilateur de capacité supérieure offre même la possibilité d'abaisser la température en été, mais il faut noter qu'il n'a pas la puissance de réfrigération d'une thermopompe. La capacité des différents systèmes s'échelonne de 80 pi3/min à 600 pi3/min, celle-ci étant directement proportionnelle aux dimensions de la maison.

Si vous exigez un échangeur d'air qui performe, il faudra vous tourner vers un échangeur d'air équipé d'un récupérateur de chaleur ou même mieux, d'un appareil fonctionnant avec serpentins et compresseur.

ÇA COÛTE COMBIEN?

Pour l'instant, il faut débourser un minimum de 700 $ pour l'achat d'un simple échangeur d'air sans récupérateur de chaleur, sans compter les coûts rattachés à son utilisation.
Le prix d'un appareil plus performant et efficace peut varier de 3000$ à 12 000 $.
Peut-être en viendrons-nous à considérer le système de ventilation comme une composante de la maison tout aussi essentielle que le système de chauffage, et à oublier les coûts qu'il engendre?